Je me propose, avec un ami, de faire un voyage intérieur. Le but est de rencontrer l’Essence de notre Liberté.
Je m’allonge, ferme les yeux. Et le voyage commence !

C’est le fouillis. Tout bouge, je ne comprends rien. Je n’arrive pas à rentrer dans le voyage. Je n’arrive pas à comprendre où je suis. Je me sens comme prisonnier, dans une bulle.
Je mettrai du temps à comprendre que je suis comme confiné dans un niveau de conscience où je me sens emprisonné, sans m’en rendre compte.
Une fois que je m’en rends compte, je lâche prise et comprends que cela fait parti du voyage, je mets l’intention d’en sortir, d’étendre ma conscience, et de continuer le voyage intérieur.
Je sens que cela s’ouvre. Le voyage continue…

Je vois un enfant, un adolescent et un Adulte. Ils forment un triangle.

« C’est en étant simultanément dans ces 3 niveaux de conscience que l’on peut être libre » me dit-on.
L’Enfant, l’Adolescent et l’Adulte forment les 3 piliers de notre liberté, à l’intérieur de nous-même.

On me montre que ces 3 états d’être sont reliés aux 3 expressions de ce que l’on est, aux 3 expressions de notre existence :

  • Le Corps : c’est l’Enfant, qui joue, qui s’amuse.
  • La Conscience : c’est l’Adolescent qui expérimente, qui teste, qui apprend, qui « triangule » dans la vie, qui établit et repousse les limites.
  • L’Âme : c’est l’Adulte, qui emmagasine de l’expérience, qui évolue et qui a des désirs profonds d’inspiration, de créativité. C’est elle qui détient le Choix et la Responsabilité.

On m’explique que lorsque l’on intègre ces 3 niveaux de l’existence, on peut être libre. Ou plus précisément, se sentir libre.

On me montre que l’un sans les autres ou les autres sans l’un constitue un état où l’on n’est pas vraiment libre :

  • S’il manque l’Enfant, on n’a pas de joie et de candeur à vivre.
    Cela revient à dire que l’on n’incarne pas pleinement notre corps et la vie elle-même: on ne manifeste pas nos choix, on n’est pas vraiment là, on ne s’amuse pas à vivre ce qui est.
  • S’il manque l’Adolescent, on n’a pas de désir d’évolution et de transformation.
    Cela revient à dire qu’on n’est pas conscient de notre Conscience, qui sait observer, comprendre et discerner le bon du mauvais, le mieux du moins bien, à un niveau multidimensionnel. C’est elle qui sait poser l’intention, et intégrer des apprentissages.
  • S’il manque l’Adulte, on n’a pas de désir de Choix et d’expression de nos désirs profonds.
    Cela revient à dire qu’on n’est pas connecté à notre Âme : on n’a pas le contact avec nos désirs profonds, on a l’impression de déambuler sans but passionnant, au gré de la vie. On ne prend pas la responsabilité de nos choix et de notre vie.

 

On me montre ensuite que la liberté est issue d’une capacité à Communiquer. Une communication intérieure et verticale : Faire des liens entre les différents niveaux de notre conscience, et qui rend nos différentes réalités intérieures en contact permanent, en échange.
C’est une liberté de mouvement intérieur. Une liberté que l’on s’octroie à soi-même, en acceptant que les différents niveaux de notre être se fassent mutuellement évoluer et que le mouvement se fasse naturellement entre eux.
C’est faire que l’Enfant, l’Adolescent et l’Adulte communiquent ensemble. C’est relier les 3 points du triangle pour créer un mouvement d’évolution issue de la synergie de leurs 3 forces et qualités respectives..

On me montre que la liberté est déjà là. Que ces 3 niveaux de conscience sont déjà reliés à l’intérieur, et que c’est à nous de mettre cela en lumière ces liens, afin de mettre en action notre liberté propre.
Si on occulte ces liens mutuels, alors la liberté disparaît, on ne la ressent plus.

La liberté est un ressenti, un état d’être. Ce n’est pas quelque chose qui se construit, mais plutôt quelque chose qui se reconnecte et qui se sent.

 

On me montre ensuite une image de moi au milieu d’un stage. Un stage comme j’ai l’habitude d’en faire : de développement personnel et spirituel, on l’on apprend sur nous-même, on l’on s’ouvre, dans la joie et l’amour.
On me montre que pendant les stages on est en haute énergie. De part les intentions posées au niveau personnel mais aussi au niveau du groupe, le niveau vibratoire de chaque individu se voit devenir très élevé. Et on se sent bien, tellement bien ! C’est comme si on était dans un état élevé d’être. Nos vibrations s’élèvent et deviennent légères. L’évolution est facile, et tout devient évident.

On me fait comprendre que la liberté se fait mieux sentir lorsque l’on est en haute énergie. En effet, le fait d’être élevé en vibrations fait apparaître ces liens évidents entre l’âme, le corps et la conscience, et nous permet de nous connecter à nos inspirations et notre créativité profondes. On prend mieux conscience du mouvement qui se fait à l’intérieur, et on est connecté à des ressources puissantes de changement.

La liberté se savoure vraiment lorsque l’on est en haute énergie.