Stress, tensions et résistances sont la causes de bien des problèmes dans notre vie.
De manière opposée, le fait d’être détendu nous ouvre au bien-être, à nos capacités intérieures et à notre conscience supérieure.
Bien plus qu’on le pense, la relaxation a une place primordiale dans le développement de Soi.

Cet article se propose d’aborder ce sujet indispensable qu’est la relaxation. Nous verrons son but, son interêt, et comment vous pourrez le faire très simplement.

Relaxation : porte vers la conscience supérieure

Mon expérience personnelle

En fait, je me suis rendu compte que la plupart de mes expériences positives les plus marquantes se sont passées lorsque je me relaxais.
Mes premières expériences d’éveil, d’exstase, et mystiques que j’ai pu vivre se sont déclenchées à travers des séances prolongées de relaxation.

Je relaxais mon corps physique. Je posais ma conscience sur mon corps et, le simple fait de prendre conscience des tensions qui étaient en moi les faisait disparaître.
Au début, il s’agissait de grosses tensions physiques. Puis, petit à petit, je devenais conscient de « couches » plus profondes. Continuant de dissiper les résistances, c’est comme si ma conscience s’expandait à l’intérieur, et que je devenais de plus en plus conscient de ce qui était en moi.
Au fur et à mesure que je me relaxais, les sensations désagréables partaient les unes après les autres, et, restaient à la fin seulement une sensation de paix, d’unité et de repos.

J’ai fait cela pendant des heures. Des dizaines et des dizaines de fois.
Souvent, cela me menait à des expériences totalement hors du commun. Je ne pourrais même pas les décrire tellement c’est indescriptible !
D’autres fois, cela me permettait de lâcher prise très profondément sur ce que j’avais emmagasiné en moi la journée, et retrouver un état de paix incroyable.

Sur le long terme, la relaxation m’a permis de faire partir des maux physiques (dos et lombaires) que je traînais depuis des années.

Aujourd’hui, après avoir grandement étendu ma palette d’outils, de techniques et de capacités, je me rends compte à quel point le fait de savoir se détendre est indispensable.
Je dirais que c’est la clé de développement de soi numéro 1 pour être dans le bien-être, à se reconnecter à Soi et à ses capacités, à accéder aux mondes invisibles, à déployez sa créativité, à libérer nos soucis et à utiliser notre pouvoir créateur.

La conscience : un continuum de sensations

Nous sommes une conscience. Une conscience, concrètement, est un observateur.
En temps que conscience, nous avons conscience de choses. Quelles choses ?

  • des sensations physiques
  • des émotions
  • des pensées

Notre corps physique, mais aussi par extensions nos consciences énergétique, émotionnelle et mentale, sont des extensions de nous qui perçoivent des sensations de nature différentes.
Tous nos corps sont des instruments de perceptions. Chacun de nos corps perçoit son propre spectre à lui : Le corps physique perçoit les sensations physiques, le corps énergétique les énergies vitales, le corps émotionnel les émotions, le corps mental les pensées…
Que l’on en soit pleinement conscient ou non, chacun de nos corps voit passer une quantité importante d’information, à tous ces niveaux.

Notre conscience observe en permanence nos différents corps percevoir ces différentes perceptions.
Elles sont toutes entremêlées, et parallèlement présentes.

Mais notre conscience a aussi le pouvoir de contrôler les mécanismes qui régissent les sensations.
Elle peut décider de laisser passer les sensations ou de les bloquer, d’y resister, de les traiter, etc …

La physique des tensions

Les sensations qui nous traversent, à différents niveaux, sont de l’information.
Cette information est faite pour se faire sentir en nous, puis disparaître naturellement.

Le problème, c’est qu’il nous arrive de rester bloqués sur certaines sensations : de les refuser, de les rejeter, de faire semblant de ne pas les voir, d’y résister, de faire du déni dessus, de se battre avec, etc …
Ce qui était à la base qu’une information se transforme alors en un problème :

Concrètement, les sensations sont faites pour être perçues et c’est tout. Si on lâchait prise, et qu’on ressentait ce qui nous traverse sans jugement ni résistance, alors on serait toujours relâché et détendu.
Chaque sensation qu’on n’accepte pas, à laquelle on résiste, se transforme en une tension intérieure.

Une tension ou une résistance, c’est simplement une sensation à laquelle on résiste, une vibration qu’on ne laisse pas nous traverser et simplement partir.
Le fait de résister créée une sorte de contraction en nous, dans le niveau de conscience concerné. Comme les sensations, elles peuvent être de nature différentes :
physique, émotionnelle, énergétique, mentale …

C’est comme si vous aviez une boite aux lettres : Vous recevez des messages, des cartes de visite, des colis, des bons de livraison …
Si vous refusez de voir la boîte et ne la videz pas, vous devenez embêté au bout d’un moment :
Non seulement vous ne recevez plus de message, mais en plus la boîte est encombrée.

Ce à quoi on résiste persiste

C’est extrêmement simple :
tout ce à quoi on fait opposition, que cela soit intérieur ou extérieur, va continuer à faire opposition à nous.
C’est la loi des contraires !

Forcez avec votre bras contre un mur : mécaniquement, au niveau du ressenti corporel, c’est comme si le mur forçait contre vous. Le résultat est qu’il y a une force contre vous.
Maintenant, vous avez oubliez que vous forcez contre le mur, mais continuez de forcer :
Votre muscle se fatigue à être contracté à la longue. Vous pourrez même avoir mal. Aussi, l’attention et la concentration dont vous disposez pour d’autres tâche se voit réduite.

Le fait d’être contracté fait mal et fatigue à la longue. N’est-ce pas ?

Ce à quoi on résiste persiste.
Bloquer, c’est résister.
Ignorer, c’est résister aussi.

La relaxation libère les résistances

La relaxation, c’est simplement prendre le temps de s’intérioriser dans nos ressenti et sensations, à tous les niveaux.
Il s’agit de prendre le temps, calmement, de regarder « au dedans », et de poser un regard apaisant, un contact relaxant.

La conscience est observatrice par nature. L’observation est créatrice : elle transforme et transmute.

Lorsque l’on prend le temps d’observer les résistances qui se trouvent en nous, avec une intention relâchée et détendue, alors ces résistances s’évanouissent d’elles-même.
Il suffit de prendre conscience que l’on est contracté pour que la tension parte.

La tension, c’est simplement un bout de votre conscience qui est tendu… Lorsque vous en prenez conscience, la détente s’impose d’elle-même.
Lorsque vous observez une tension en particulier, votre conscience qui observe sera tendu au tout début. En la détendant, vous détendez la tension!

Magique, n’est-ce pas ?

Faites-le maintenant !

Pour voir que c’est très simple et efficace, faites le tout de suite, cela prendra 30 secondes :

Assis, prenez conscience de votre corps.
Observez votre corps physique. Portez votre conscience sur vos sensations physiques, et guettez où vous pouvez sentir une tension.
Lorsque vous trouvez une tension, observez la, avec votre conscience.
Portez simplement votre conscience observatrice sur la tension, et continuez à observer.
Tout en l’observant, détendez vous.
La tension se dissipe toute seule.

Faites cela pour 3 tensions.

[EC3] Comment se relaxer pour élever sa conscience

La relaxation : porte vers les niveaux supérieurs de conscience

Serait-ce si simple ? Et bien oui !
Le corps physique, c’est de la conscience. Le corps émotionnel, c’est aussi de la conscience. Le corps mental, aussi !

Sauf que plus on « monte » dans les corps subtils, plus les vibrations sont subtiles, justement. Plus elles sont légères, et discrètes.
Les vibrations physiques sont les plus denses, épaisses et lourdes.

Afin de prendre contact avec les niveaux supérieurs de notre conscience, il est nécessaire d’apaiser les niveaux les plus denses de celle-ci.
Car oui, sinon, notre conscience se trouve constamment ramené vers les tensions et les résistances !

Imaginons que la conscience est une cage ainsi que les animaux qui sont dans cette cage.
Chaque animal est un niveau de conscience :
L’éléphant est le corps physique.
L’oiseau est le corps émotionnel.
Le moustique est le corps mental.

Si l’éléphant ne se tait pas, on n’entendra pas l’oiseau…
Si l’oiseau ne se tait pas, on n’entendra pas le moustique…

Finalement, pour prendre contact avec un niveau de conscience (d’une manière sereine et apaisée), il est nécessaire que les niveaux d’en dessous soient apaisés. C’est à dire qu’ils ne soient pas en contraction ou en résistance.
Donc, simplement, le fait d’apprendre à se relaxer, c’est à dire à libérer les résistances, permet d’élever sa conscience dans des niveaux supérieurs.

C’est simple :

  • La résistance contracte et emprisonne
  • La relaxation expand et élève

Il suffit donc, pour élever notre conscience, de faire disparaître les résistances : observer les résistances, les unes après les autres, en partant des plus denses, afin de les dissiper.
On commence par les « grosses » tensions du corps physique. Puis on continue, en allant de plus en plus dans les sensations plus subtiles et légères.
Grâce à votre ressenti, vous pourrez sentir que plus vous libérez les résistances lourdes, plus d’autres, plus légères, apparaissent.
En continuant, vous vous détendrez de plus en plus profondément.
Plus vous continuerez, et plus vous pourrez sentir une sansation agréable de paix, de détente, de relaxation. Vous serez alors conscient de niveaux de conscience plus subtils, légers et aériens à l’intérieur de vous.

 

La relaxation est une gymnastique utile dans un nombre infini de domaine et d’applications. C’est vraiment magique !
Lorsque vous êtes détendu, vous avez accès à vos ressources intérieures, et à des capacités supérieures de votre intelligence au sens large.

Cet outil est indispensables pour ceux qui veulent découvrir et développer la trance, le voyage astral, le rêve lucide, la clairvoyance, perceptions des mondes invisibles. Mais aussi confiance, assurance, créativité, écoute, bien-être, joie, paix …
Pour tous ceux qui souhaitent s’aventurer dans les niveaux supérieurs de la conscience, vous devez savoir vous relaxer !