La méditation est une pratique ancestrale dont l’utilité se révèle grandissante de nos jours :
Que ce soit pour retrouver votre calme ou votre sérénité, pour développer une connexion intérieure, pour développer votre ouverture de conscience…
La question souvent posée par les néophytes est : Pourquoi ? Comment ?

Je vous propose un article pour parler de la méditation.

Pourquoi et Comment apprendre à méditer ?

Ce que l’on peut attendre de la méditation

La méditation est une pratique qui vise à développer une connexion intime avec notre monde intérieur et subjectif, et à utiliser le lien entre monde intérieur et monde extérieur pour améliorer notre vie.
Elle répond au besoin existentiel qu’a l’homme, d’être connecté avec lui-même, les autres, et le monde. Sauf qu’elle propose de passer par l’intérieur plutôt que par l’extérieur.

Méditer est une pratique qui paraît très occulte et étrange, lorsque l’on ne connait pas. Bon nombre de préjugés et préconceptions y sont associés. On pourrait croire, à tort, que cette pratique est réservée à un développement spirituel, aux moines ou autres reclus dans l’intériorité.
Cependant, il n’en est rien: bien que cette pratique soit ancestrale, elle est totalement appropriée à notre vie d’aujourd’hui. Que vous soyez homme d’affaire, mère au foyer, étudiant, jeune cadre, ou artiste, ses bienfaits seront innombrables pour vous et changeront votre vie à tout jamais.
C’est simple, il n’y a aucun retour en arrière possible une fois que vous commencez à méditer : celui qui médite ne serait-ce qu’un petit peu ne peut que s’en rendre compte.

Dans nos vies d’aujourd’hui, nous sommes souvent pris au piège du stress, de courir dans toutes les directions, écrasés par les choses à faire, les « il faut », les « je dois », les autres, le travail… Il arrive que l’on ne s’en rende même pas compte tellement on n’a plus de temps pour observer ce qui est autour de nous et en nous.

Les conséquences de ce manque  de connexion avec soi-même sont multiples :

  • Stress, anxiété, maladie, sensation de vide, déprime, manque d’entrain, de créativité et d’inspiration, manque de joie, manque de sérénité, de paix, d’amour…
  • Incapacité à se remettre en question et faire évoluer sa personnalité et sa vie, à gérer les problèmes de manière sereine
  • Brouillard au niveau émotionnel et mental : écrasé voire perte de contrôle par ce que vous pouvez ressentir émotionnellement, trop de pensées inutiles dans la tête
  • Vous êtes votre propre ennemi : culpabilité, reproche, jugement, critique, dévalorisation ou mégalomanie…

En fait, je dirais que le manque d’intimité et de connexion réelle avec soi-même créée un manque de cohérence, d’authenticité, un fonctionnement dé-coordonné, qui n’est pas en harmonie, et une sensation d’être séparé de soi-même, de son bonheur, et de sa capacité à maîtriser sa vie.

Sans cette capacité à être en connexion intérieure avec lui-même, c’est à l’extérieur que l’homme va chercher ce dont il a besoin pour être heureux et maîtriser sa vie : que ce soit des réponses, l’assouvissement de ses besoins et envies, son besoin de direction, ses ressources, ses solutions, sa stabilité…
Cependant, il ne peut qu’être frustré ou limité à un moment donné par cette façon de faire:
En effet, le monde extérieur est un monde objectif sur lequel on n’a aucun contrôle. C’est seulement en passant par l’intérieur, par notre monde subjectif et propre à nous-même, qu’il est possible de retrouver notre pouvoir personnel à être stable, en harmonie, à maîtriser sa vie, être heureux et dans le bien-être. Car ce monde intérieur est le seul auquel on aura toujours le plein accès et la capacité à interagir de manière libre.

Tout ce dont on a besoin se trouve en nous-même.

Pourquoi vous devriez méditer

La méditation vous permet de créer une connexion intime avec vous-même. C’est une pratique qui vise à s’accorder du temps, afin de créer une écoute intérieure qui permet de développer un alignement avec soi-même.

Voici, selon moi, les principales qualités et bénéfices qu’une personne qui médite développe :

  • Capacité à être conscient de ce qui se passe en nous
    Prenez-vous le temps de ressentir ce que votre corps vous dit? De tendre l’oreille aux émotions qui prennent place en vous? D’écouter le dialogue intérieur avec une réelle volonté de vouloir y voir l’intention positive?
    Il se passe bien des choses en nous, et souvent, nous ne prenons juste pas le temps d’y tendre l’oreille. La conséquence est que les choses s’accumulent et peuvent alors devenir lourdes voire nous submerger.
    Apprendre à écouter ce qui se passe en vous est la première étape en vue d’instaurer un dialogue entre vous et vous, et de répondre à vos besoins et envies. Savez-vous que vous pouvez être votre propre ami ?
    Car oui, derrière tout ce qui se passe en vous se trouve un besoin, une envie, une demande. Même derrière les jugements, la critique, les reproches se trouve quelque chose d’utile. Il n’appartient qu’à vous de vous écouter. C’est la première étape pour développer une relation constructive et évolutive avec vous-même.
  • Conscience de Soi plus étendue : physique, émotionnelle, mentale
    Nous l’avons souvent oublié, mais l’être humain est un être dont l’expression se fait sur plusieurs dimensions. Chacun de ses aspects permet de véhiculer des informations qui lui sont propres, et, c’est seulement en unifiant tous ces aspects qu’il est possible de réellement comprendre ce qui se passe en lui et d’évoluer réellement.
    L’humain est d’abord un corps physique, nous sommes d’accord. Mais à celui-ci s’ajoute une dimension émotionnelle : les émotions sont des messagers qui vous donnent des informations sur votre état d’être : vous êtes en colère ? triste ? vous avez peur ? vous êtes angoissé ? Il y a sûrement une raison. Mais la première étape est d’en prendre conscience. Peut-être n’y avez-vous jamais fait attention.
    Ensuite, s’ajoute à cela une dimension mentale. Oui, vous savez surement que dans votre tête vagabondent des pensées. 60 mille pensées par jour, en moyenne par individu. Ça fait un paquet, n’est-ce pas ?
    Et si vous en étiez conscient, en compreniez leur utilité, et étiez capable d’en réduire le nombre ?
  • Meilleure maîtrise de vos paroles et de vos actes.
    Oui, en apprenant à méditer vous arrivez à identifier vos comportements internes, devenez plus stables et apprenez à créer une maîtrise de soi : que les circonstances soient douces, dures, violentes ou légères, vous apprenez à y répondre par le calme et la sérénité.
    De ce fait, vous gagnez en maîtrise et évitez de perdre le contrôle.
  • Identifier et désamorcer les comportements inconscients
    La plupart de nos soucis proviennent d’habitudes dites inconscientes. Ce qui est inconscient est ce qui n’est, à première vue, pas conscient. Il s’agit des habitudes, comportements et réactions automatiques, de nos programmations… En prenant conscience des schémas inconscients qui vous habitent, vous vous permettez de les modifier. C’est en prenant le temps de poser un regard calme et grandissant en profondeur sur vous-même que vous pouvez percevoir ces étages dits inconscients, et alors améliorer votre vie en devenant un être conscient.
    Car notre cerveau, notre corps et notre personnalité fonctionne en accord avec nos pensées. Changer nos pensées permet de changer le « câblage » de notre être.
    Notre personnalité créée notre réalité personnelle. En posant un regard clair sur qui on est, et sur qui on croit être, on peut changer notre réalité personnelle, intérieure, et donc avoir un impact puissant sur notre réalité extérieure.
  • Qualités de vie meilleure : sérénité, paix, calme, légèreté, maîtrise de soi, bien-être 
    La méditation permet de retrouver une sensation d’équanimité et d’équilibre. En apprenant l’art du détachement, de la non-violence et du regard compassionné, vous pouvez permettre à vos qualité d’être d’émerger et de s’exprimer. Derrière votre personnalité se trouve les ressources qui font de vous un être humain : la paix, la joie et l’amour.
  • Reconnecter à votre Âme : inspiration, créativité, direction, développement personnel, guérison
    Que vous croyiez ou non à l’Âme n’est pas important. Nous parlons ici de l’essence qui anime les grands artistes, les entrepreneurs, les grands joyeux de la vie, les gens optimistes, ceux qui savent aimer, qui savent où aller dans la vie.
    C’est ça aussi que permet la méditation : vous reconnecter avec vous-même. Non pas avec « vous », mais avec « Vous », votre Soi, cette partie de vous qui anime votre vie. Il s’agit de cette énergie qui sous-tend votre vie : qui vous donne de l’inspiration, de la créativité, de la beauté, une direction claire et passionnante pour votre vie. C’est l’Âme de ce que vous êtes.
    Cette âme, vous pouvez en augmenter la présence dans votre vie, en apprenant à diminuer l’importance des autres étages de votre personnalité, ceux que vous ne désirez pas forcément.
  • Manifester à l’extérieur notre réalité intérieure désirée
    L’idée derrière la méditation est aussi d’apprendre à maîtriser votre monde subjectif intérieur afin d’impacter le monde objectif extérieur.
    Celui qui apprend à devenir calme verra en face de lui du calme, celui qui apprend a devenir coopératif à l’intérieur verra dans la vie de la coopération. C’est le principe de l’effet miroir que l’on peut retrouver entre intérieur et extérieur.
    Etant donné que vous avez la maîtrise de votre réalité intérieure, c’est par là que vous pouvez vous y prendre pour modifier votre réalité extérieure.

Méditer, c’est quoi alors ?

La méditation consiste en un exercice de concentration, d’attention, de présence. Méditer, c’est se concentrer sur quelque chose de particulier. Non pas forcément de manière active comme le mot concentration laisse entendre, mais avec légèreté et lâché-prise. C’est accorder son attention d’une manière passive mais puissante au monde subjectif intérieur.
Elle propose en général de fermer nos perceptions du monde extérieur pour nous concentrer sur le monde intérieur des sensations.
On se concentre sur notre réalité intérieure : sur le flux intérieur d’information.
Ainsi, il est possible de développer une capacité accrue à être présent et moins pris par le flux extérieur de la vie, ou alors dans sa tête et ses émotions, et permet ainsi d’être en pleine conscience dans la vie : c’est à dire être conscient du monde extérieur mais en restant aussi conscient du monde intérieur.
De plus, cela nous permet de créer de nouveaux schémas de comportements et de manière de câbler notre être. Par exemple, en prenant le temps à être dans la gratitude, on aura plus de gratitude de manière naturelle dans sa vie, et tous les bénéfices qui en découlent…

Méditer permet de développer une capacité à être en contact puis en harmonie avec soi-même.
On devient conscient de choses dont on n’était pas conscient.
On apprend à devenir un observateur conscient, un témoin vigilant.
On apprend a devenir le créateur de notre réalité intérieure, et donc à faire un pas de plus vers la maîtrise de notre réalité.

Méditer a à voir avec l’acceptation et le fait de laisser couler les choses en nous. C’est la capacité à être en accord et en joie avec le flot d’énergie de la vie qui coule perpétuellement en nous. La résistance est un de ses obstacles: elle peut se trouver à bien des niveaux. Prenez en conscience et elle s’évanouira.

De récentes études montrent que personne n’a le temps car le temps est immatériel. Des scientifiques ont montré que les seules personnes qui arrivent à avoir du temps sont celles qui en prennent… Blague à part…

Méditer, c’est s’octroyer du temps avec soi-même.

Comment méditer ?

De manière classique, on médite :

  • Assis ou en tailleur (sur un coussin de méditation, ou sur une chaise, un canapé, par terre, sur une chaise de méditation…)
  • Les yeux fermés
  • En respirant par le nez
  • Pendant 3 min, 5 min, 10 min, 20 min … C’est vous qui voyez!

Il n’y a pas d’obligation. Chacun doit s’écouter et méditer dans la posture qui lui va bien. C’est à vous de savoir ce qui vous correspond.

Il existe bien des types de méditation.
Les débutants demandent souvent quelle est la manière pour « bien » méditer. A vrai dire il n’en existe pas. Le simple fait de méditer est en soit une bonne méditation. Car la méditation est totalement propre à chacun : se passera en vous ce qui est propre à vous. C’est à vous de vous y adapter.
Une bonne méditation est une méditation où l’on se concentre de manière douce, où on ouvre notre attention, où l’on devient un observateur vigilant.

Il y a de bonnes pratiques, certes, mais chacun est différent et aura besoin de différents types de méditation. Le mieux est d’expérimenter par soi-même : la méditation a tout à voir avec l’expérience.
Expérimentez différents types de méditation, et voyez ce qui marche bien pour vous. Vous pouvez varier en fonction des besoins, des moments, de ce qui vous fait du bien, de ce qui vous fait travailler sur certaines choses …

Personnellement, je médite le temps que cela me fait plaisir et du bien. J’ai cessé depuis longtemps de mettre un réveil ou rappel pour arrêter ma méditation. Cependant, lorsque l’on débute, cela peut être intéressant. A vous de voir!

Voici différents types de méditation que vous pouvez faire :

  • Relaxation et conscience du corps physique : 
    La conscience et l’attention sont posées sur le corps physique. On prend conscience des tensions qui peuvent s’y trouver, et on pose la conscience dessus. Se faisant, les tensions se relâchent d’elles-même.
    On prend conscience de plus en plus de notre corps, et la résistance laisse place à l’ouverture et la relaxation.
  • Méditation par la respiration : 
    L’attention est posée sur la respiration. Des mouvements amples d’inspiration et d’expiration sont effectués. La concentration doit rester sur le mouvement de va et vient de la respiration. Si l’on se surprend à partir ailleurs, on revient délicatement sur notre focalisation.
  • Méditation sur nos émotions : 
    On place notre conscience sur notre corps émotionnel. On devient conscient des émotions qui peuvent passer en nous. On les autorise à s’exprimer et on les écoute. On ne fait qu’observer les sensations, et, on les laisse être. Il s’agit d’observer et de lâcher-prise.
  • Méditation sur nos pensées :
    On place notre attention sur nos pensées. On devient l’observateur imperturbables des pensées qui passent. Chaque pensée qui passe est observée et laissée à elle-même. Il s’agit de développer un détachement avec notre monde des pensées.
    Si l’on se surprend à partir dans nos pensées, on revient calmement dans cet espace d’observation.
  • Pleine conscience :
    Les yeux fermés ou les yeux ouverts.
    On devient conscient des sensations extérieures : sensations physiques, son, vue.
    A chaque sensation, on peut l’observer puis la laisser partir.
    On peut devenir conscient des sensations intérieures ensuite.
    Chaque sensation que l’on ressent, est observée puis laissée à elle-même.

Quelques conseils

La méditation est une pratique qui permet de créer de nouvelles connexions internes, d’apprendre à devenir vigilant et concentré, autant qu’à être en attention avec ce qui se passe, à l’intérieur comme à l’extérieur.
Elle permet de se détacher du flot incessant de l’extérieur pour se recentrer à l’intérieur, et retrouver l’alignement avec soi-même.
C’est un cadeau que l’on se fait à soi-même et pour son bien-être lorsque l’on prend l’habitude de méditer. Faites-le et cela deviendra une habitude, un plaisir et une méthode de recentrage puissante.

Voici quelques conseils pour le développement de votre pratique :

Méditer est un art qui s’apprend. Le corps humain est un instrument complexe, et apprendre à en devenir maître requière de la pratique. Comment devenez vous un maître au violon ? Vous pratiquez, encore et encore, de manière structurée mais souple, de manière régulière, et avec un objectif précis.
Et bien, pour la méditation, c’est pareil. Apprendre à devenir conscient s’apprend. Ne vous découragez pas si les résultats ne se montrent pas en une session. Perséverez et vous verrez bien vite des résultats.

Variez les pratiques. Amusez-vous à varier les exercices que vous faites. Inutile de faire toujours le même de manière rébarbative. L’essentiel est de mettre de la conscience et d’affiner votre attention et votre concentration. Amusez-vous à imaginer des exercices vous-même et surtout : prenez du plaisir.

La régularité est un facteur important si l’on veut voir des résultats : favorisez une méditation courte par jour plutôt qu’une longue tous les 7 jours.
Apprendre c’est répéter, et donc, il est bien favorable de méditer régulièrement.
Rien que 5 minutes de méditation par-ci par-là seront d’un bénéfice immense. Méditez quand vous avez le temps : dans les transports, dans vos pauses, lorsque vous devez attendre…
Une personne moyenne a 16h dans ses journées, ce qui fait 960 minutes. Que doit-on conclure sur la réelle motivation d’une personne qui dit ne pas avoir le temps de trouver 10 minutes sur ces 960. Qu’elle n’a pas le temps…? Ou qu’elle ne se l’octroie pas ?
C’est à vous de voir!

Vous pouvez rejoindre un groupe de méditation, ou alors méditer avec vos amis, votre conjoint, ou toute autre personne intéressée. Il est toujours bon d’avoir un facteur de partage qui vous stimule à vouloir pratiquer.