Je suis dans la voiture, avec ma tendre et douce, sur le trajet de la maison.
Je prends conscience que j’ai mal au cœur. J’ai mal au chakra du cœur, au centre du thorax. Une sorte de douleur énergétique sous forme de pression. Je sens que cette douleur est liée à un poids que je ressens à la gorge. Comme si quelque chose était bloqué…

Je me demande : mais qu’est-ce que c’est ?

Une peur bloquée…

J’ai l’image de la pierre que je porte au Cou. C’est une Chrysocolle. Je l’aime beaucoup, elle est très belle.

IMG_0813
C’est marrant, ça fait plusieurs fois que j’entends dans ma tête qu’il y a un truc avec cette pierre. La dernière fois que je m’étais demandé pourquoi j’avais si mal au coeur, on m’avait indiqué la pierre…
Mais je n’ai pas porté attention à cette intuition, je n’ai jamais pris le temps de regarder plus en détail. C’est idiot car cela fait plusieurs jours qu’énergétiquement j’ai mal au cœur, et je « sais » pourquoi mais n’ai pas vraiment écouté…

Bref, je me dis que c’est le moment d’investiguer!

Je retire la pierre de mon cou, et la prends dans ma main.

Par l’intention, je me déconnecte de la pierre. Tout s’allège… Le poids au cœur disparaît et je deviens bien plus léger…
Je me connecte à la pierre, et par l’intention, je me « branche » à mon état quand je la porte… Le poids revient.

Ok…Ok… Il y a bien un truc avec la pierre.

Je me connecte à la pierre et tente de lui parler.
Je me branche à elle, me mets dans le silence intérieur, et j’écoute…
IMG_0818

Je ressens qu’elle a peur. Je ressens « la peur à la gorge ». Ca fait mal au coeur et à la gorge, cette peur.
Je lui demande pourquoi elle a peur comme ça ?

Elle me montre le moment où elle a été fabriquée… Quand on l’a polie.
Je vois la personne qui l’a façonnée, avec un gros outil qui tourne. Et je ressens la peur de la pierre.

La peur, la terreur même. C’est très lourd.

J’explique cela à ma compagne, et elle me dit ah c’est marrant quand tu m’as dit qu’il y avait un truc avec la pierre, j’ai eu l’info qu’elle a eu peur quand elle a été polie et j’ai vu une personne avec un outil pour la tailler…

Je dis oui, c’est ça…
Je me reconnecte a la pierre, et à sa peur.
Je lui dis Ohhhhhhhh pepette, bah alors, t’as eu peuuuur?  avec une voix douce.
Et la je ressens la détresse qu’elle a ressentie. Je ressens à quel point elle a eu peur, d’être détruite. Elle a cru qu’on allait la détruire, cette petite pierre…
Je sens pleinement sa peur et sa peine, aussi intense qu’elle a ressenti, et je me mets à pleurer…
L’émotion sort et ça s’allège.
C’est vraiment émouvant…

(si on m’avait demandé il y a quelques années, je n’aurais jamais cru un jour pleurer en sentant l’émotion d’une pierre… Comme quoi faut jamais dire jamais !)

L’émotion recontactée lui permet de l’évacuer…Les choses s’allègent.
La peur a été debloquée, et c’est tout de suite plus vivable. Pour elle mais aussi pour moi quand je suis connectée à elle…

 

Une pincée de haine…

Je sens toujours un truc sur le chakra de la gorge… Je me demande ce que c’est…
Là je ressens de la haine.
La pierre a la haine qu’on l’ait polie.

J’essaie de voir et comprendre pourquoi…
Un moment je lui dis oui mais tu es belle comme ça, on voit tes motifs et tout…, ce à quoi elle me répond je m’en cogne.
Ouhhh brutal… Pas contente la pierre…

Vraiment pas contente.

Elle me dit vous les humain, vous avez toujours besoin de façonner les choses pour qu’elles aient l’air belles.
Vous me faites chier, j’étais très bien comme j’étais, moi…

Elle m’explique que ca l’a vraiment embêté d’être polie, elle préférait sa forme brute, originelle.
Que brute n’a rien à voir avec brutal, ou imparfait…


Elle essaie de me faire comprendre que même si les choses ont une forme brute, elles peuvent être raffinées.
Elle me montre qu’il n’y a aucun besoin de les raffiner manuellement pour qu’elles soient plus belles, il suffit juste d’être sensible à ce qu’elles sont au fond. C’est à dire à ce qu’elles émanent naturellement, leur essence propre, leur énergie naturelle.
Tout le reste n’est que de la mise en forme permettant de « paraître » plus beau… C’est juste du paraître.

 

Un autre espace temps…

Avoir abordé ces poitnts avec elle lui a permi, je crois, de s’alléger et de lâcher des trucs qu’elle gardait.
Je suis content elle a l’air, énergétiquement, d’aller mieux. Je le sens.

Je lui propose qu’on soit « potes », dans le sens où on puisse s’apporter et évoluer ensemble. Qu’il se passe des échanges entre nous, qui nous fassent évoluer chacun.

Elle me dit « évoluer? pas besoin moi ».

là je me dis Euh…
Elle m’a fait bugger.
Pas mal de mes interactions avec le monde subtil sont basés sur une volonté d’évoluer, de mieux, de changement.

Elle me dit pourquoi as-tu toujours besoin d’évoluer ? Regarde, moi je suis dans ma forme brute, et j’ai tout ce qu’il me faut, j’exprime qui je suis de manière parfaite.
Elle me fait comprendre que dans sa forme brute, il y a tout ce qu’il faut pour « être heureux » et se plaire.
Elle m’explique que le désir d’évoluer peut parfois être basé sur une vision erronée de ce que l’on est : lorsque l’on est déconnecté de son essence, de sa nature profonde, qui est brute mais parfaite, on n’a aucun BESOIN d’évoluer, on le fait par plaisir.
Car on sait. Car on sent. Car on est… parfait même en étant brute « comme on est ».

Je commence à comprendre pourquoi ca l’a vraiment embêtté d’être polie…

Super intéressant cet échange. Merci la pierre!

 

Un voyage avec la pierre

Je sens qu’il y a toujours un truc avec la pierre…
Je me dis que je vais l’aider. Je vais faire un voyage avec elle, et l’aider à régler son truc.
Je sors mon tambour et m’aprête à faire un voyage.
Je ressens un truc qui cloche. J’écoute intérieurement, et j’entends pas de tambour s’il te plait.

Je demande à la pierre tu veux que j’utilise mon tambour, elle me répond  non je n’ai pas envie.
Ah d’accord…

Je m’apprête à faire un voyage sans tambour.
J’appelle mes guides.
j’entends tu crois vraiment qu’elle a besoin d’aide ?
euh…

Je demande à la pierre tu as besoin d’aide ?
non… me répond-elle.
mais moi, je peux t’aider si tu veux.
Ah ouai d’accord, je vois…

Bah allons-y hein !

Je prends la pierre dans ma main et lui dis vas-y c’est parti, je te suis!
Puis je lâche prise, et laisse la pierre me guider dans un voyage.

Je n’ai pas tout compris du voyage.
Un moment, c’est comme si elle me montrait la part « brute » de moi. J’avais un peu du mal à la connecter car j’y associais une espèce de brutalité, violence. Ca s’est adoucit par la suite.

Ce que je suis sûr, c’est que ca a travaillé au niveau énergétique, et j’ai senti plein de trucs lâcher. Ma structure d’enracinement a pas mal été bidouillée, j’ai pu sentir à plusieurs reprises de gros changement. J’ai même eu des contractions dans les jambes quand des charges s’en allaient. Puis un moment ça a chauffé dans mon chakra racine (coccyx), et je sentais l’énergie circuler.
J’ai senti plein de blocs énergétiques partir de la tête. Comme s’il y avait un peu trop de connections « intellectuelles » et « mentales » qui régissaient le bas, mon enracinement. Bien plus que nécessaire. En fait, le bas ne nécessite aucun ajustement de la tête, le bas s’auto-régule…

Debrief avec la pierre. Je lui demande ce qu’elle a fait. Elle me répond :

Une connection par le bas plus fluide et dynamique.
Plus d’instantannéité. Plus de présence et moins de pensées.
Plus d’être et moins de paraître.

Bah merci ! C’est sympa.