Je souhaite mieux comprendre comment marche l’écriture intuitive, le channeling, etc…
En fait, je souhaite en savoir plus sur le fait d’être connecté et exprimer une source non-physique, plus large ou « supérieure » d’information. Supérieure dans le sens où, on accède à une connaissance qui dépasse ou diffère de notre connaissance actuelle.
C’est, par exemple, ce que fait Ester Hicks, en devenant le channel (canal) de la conscience non-physique Abraham.

Je regarde alors cette vidéo (c’est en Anglais) :

Je comprends mieux…

Je me pose et demande intérieurement que l’on m’explique, et obtenir les astuces et informations dont j’ai besoin.
Je ferme les yeux et commence à me relaxer. Je pose l’intention de mieux comprendre et arriver à me connecter à l’information intuitive, ou non physique.

J’ai mal à la gorge et j’ai mal au cœur…. Un poids sur le coeur, comme un vide profond, me fait mal. C’est énergétique, subtil… Quant à la gorge, j’ai l’impression d’avoir un pieu planté là, comme si on m’appuyait dessus. Pas très agréable.
Tout ça m’embête vraiment.

Une partie de moi souhaite d’abord résoudre ce problème pour mieux me focaliser sur l’objectif.
Je commence à chercher, intérieurement, la source du problème.
Se faisant, je me connecte au problème (je me connecte/concentre sur les douleurs que je sens, je vois/sens alors apparaître des blocs énergétiques en rapport, ainsi que les structures liées).
Le ressenti du problème s’empire… Ca devient de plus en plus important, et prépondérant.

Un moment donné je m’arrête.
Je me rends compte qu’en, fait, je pourrais passer ma vie à résoudre des trucs. Et que j’aurais toujours un truc à résoudre avant de me concentrer sur l’essentiel. Que des excuses en fait …
J’abandonne le fait de résoudre ce soucis, et reviens alors sur mon objectif premier.

Autoriser

Je me mets dans un état de lâché prise. Je prends quelques respirations, et émets l’intention puissanten mais douce et relâchée, d’autoriser mon flux énergétique et subtil supérieur à me traverser.
Je laisse tout ce qui me traverse me traverser avec détachement et lâché prise.
Le lâche toute résistance.
En quelques secondes, tout redevient lumineux. Je me sens bien et ça « coule ».

Incarner et vibrer cet état d’autorisation est en fait réellement fondamental.
Autrement, à tous les niveaux, on est crispés, et rien ne circule.

Je comprends à quel point la méditation est importante. Cette capacité intérieure à lâcher-prise profondément et rapidement m’aide aujourd’hui, à atteindre en quelques secondes, cet état d’autorisation.

Je continue de mettre mon intention sur obtenir un état d’autorisation. Plus je le fais et plus je me sens bien. Je sens énergétiquement la zone au dessus de ma tête (chakra coronal et 8e chakra) rayonner, j’y vois une belle lumière et le ressenti est très agréable. Je me sens super connecté à moi-même…

L’alignement avant tout : mon vortex

Dans cet état d’autorisation, je me sens réellement au centre de moi-même. Comme s’il y avait un tourbillon d’énergie qui représente ce que je suis, ce que je vibre, dans l’instant, et que je suis pile au milieux.
Les choses circulent de manière libre, et je me sens vraiment moi-même. Ca coule… de source.

Je maintient l’intention de rester dans ce vortex. Et, se faisant, je me visualise me connecter à ma partie supérieure, c’est à dire ma conscience non-physique élargie. Ou plutôt, je laisse son flux me pénétrer et me nourrir.

C’est ça le truc :
Laisser entrer, plutôt qu’aller chercher.

vortex-7010-1920x1080

Je comprends que c’est important d’être en mode « autorisation » pour cela : car on se mets en mode réception et on autorise le flux supérieur à affluer en nous. Et en fait, il ne demande que cela, car c’est simplement sa raison d’être…

Le mental en mode décodeur/traducteur

En fait, je sens que le flux d’information afflue, mais je ne comprends absolument rien…
Je n’ai pas d’image, pas de compréhension. C’est comme si le décodeur était OFF.

Je m’aperçois que cela bloque au niveau de la tête.
C’est comme s’il y avait deux forces contraires qui s’opposaient dans ma tête. Je sens ma tête un peu contractée, bridée. Au niveau énergétique, je sens que c’est fermé, ça appuie.
J’observe intérieurement, et je m’aperçois qu’en fait, je force mon mental à se taire.
C’est à dire que je me mets en mode mental off, et intuitif on.

Sauf que ça me dit intérieurement qu’il y a besoin du mental.
Il y a besoin du mental, en mode traducteur.
En fait, cela me montre que le mental est agit comme un traducteur et un afficheur. Il capte une énergie, une fréquence, une information, la traduit, et l’affiche.

Alors quand on est branché à tout et n’importe quoi, et que le mental ne fait que divaguer, dire n’importe quoi, brouiller les pistes, la solution que l’on trouve est de l’éteindre.
Mais quand on souhaite passer en mode intuitif, si je mental est bâillonné, on a du mal… Tout simplement car il est essentiel pour capter et traduire l’info.

On me montre qu’en fait, quand j’étais dans ma période « chaos mental », le problème n’était pas le mental en lui-même, mais plutôt ce à quoi j’étais branché. C’est mon intention, consciente et inconsciente, qui était mal réglée, et que je ne savais pas manier.
Comme si j’étais une radio qui changeait de chaîne tout le temps, et qui mettait des chaines pas très intéressantes, voir oppressantes.

Mais du coup, maintenant que j’ai appris l’art de l’intention, je peux réactiver le mental à des fins plus bénéfiques.

Comprendre cela permet à toute la région de ma tête de se réouvrir, ca recircule au niveau énergétique.

Rester dans MON vortex

Je me sens bien connecté desormais, et ça coule mieux intérieurement.
Je commence du coup, à l’aide de ce flux lumineux qui me traverse, à demander la cause de ce poids au coeur que j’ai.

Je ressens une dimension de mon être qui est lourde. Comme s’il y avait une partie de moi, qui était un peu sombre, et qui vibrait dans de basses énergies.
Je me branche à elle.

Et là, *TILT*.
J’ai pu observer ce que je fais réellement lorsque je me connecte à quelque chose dans le subtil. En fait, je me suis vu sortir de mon alignement, de mon vortex. Je me suis déraciné de mon emplacement aligné, pour rejoindre la partie de moi qui a un soucis.

On me montre que c’est sujet à problème.
En fait, vibratoirement, je devenais entièrement l’autre partie de moi, celle que je voulais comprendre et aider.
Se faisant, je quitte ma position vibratoire élevée, pour rejoindre les vibrations basses de l’autre partie de moi. C’est un soucis, car mon recul, ma capacité de légerté, de connexion et tout simplement mon pouvoir sur moi-même, sont totalement liés au fait d’avoir une vibration élevée.

Car en fait, si je rejoins la partie de moi qui est dans le sable mouvant boueux noir, je suis AUSSI dans ce sable mouvant…

Alors que si je reste à ma place douillette et stable (mon vortex), et que j’observe, communique ou interagit avec cette autre partie de moi, je peux utiliser l’avantage de ma position pour interagir avec l’autre.

Pour confirmer cela, je fais deux tests :

Je mets l’intention de me brancher en mode devenir la partie de moi qui a un soucis (le poids au coeur).
Je deviens lourd, tout s’assombri, je me sens englué, pris dans les charges emotionnelles. Je sens ma connexion supérieure (énergétiquement au dessus de la tête) limitée et coupée…

Je mets l’intention de me brancher en mode rester dans mon vortex la partie de moi qui a un soucis.
J’arrive à sentir ce qu’elle émane, mais je reste dans cet espace lumineux et léger. Je sens que j’ai accès à mes capacités, car ma vibration est élevée.

Je le fais deux fois de nouveau.
La différence est flagrante.

Je viens de comprendre que l’alignement avec Soi passe avant tout, et l’importance de trouver et rester dans son espace propre avant d’entreprendre quoi que ce soit.

StBarth898